Les candidatures sont à présent clôturées

Intelligence Artificielle : tendances et clés pour entreprendre dans le domaine de l’Intelligence Artificielle

« Frédéric Rombaut » , investisseur en technologie (ex Cisco, Qualcomm), est venu partager avec nous sa vision du future de l’Entrepreneuriat, du Corporate Venturing, et de l’Intelligence Artificielle. »

Frédéric Rombaut, est ancien Directeur Général du Développement International de CISCO, co-fondateur et Directeur Général de Qualcomm Ventures EMEA, ancien associé des fonds APAX Partners, ancien du groupe Bouygues et co-fondateur de Bouygues Telecom. Frédéric a investi dans 75 sociétés, pour un total $14 Bn, et a été Administrateur d’Entreprises de 30 sociétés.

Point clés :

– Les Technologies d’AI sont présentes depuis des dizaines d’années. C’est la combinaison des techniques de Deep Learning et de la disponibilité du Big Data qui explique les récents progrès de la performance des previsions désormais possible.

– L’essor du Corporate Venturing augmente les possibilités, pour des startups, d’accéder au big data détenu par les grands Corporates.

– Les startups « AI first » possède un atout considérable (à l’instar des mobile first app) a différents égards : équipes, architecture logicielle, fonctionnalités, business models, etc

– Il faut choisir très tôt sa stratégie : horizontal ou vertical.

– Horizontal, plateforme de deep technologie adressant plusieurs marches verticales.

– Ou Vertical, appliquant les deep technologies d’IA aux métiers d’un marché vertical précis (Santé, Finance, Assurance, Transport, Tourisme, Immobilier…). Le nombre croissant d’API en AI permet de s’affranchir de la problématique des algorithmes pour se concentrer sur les aspects métier.

. L’équipe des fondateurs doit être cohérente avec la stratégie : PHD en AI si modèle Horizontal, ou expertise métier si Vertical.

Les entrepreneurs Tunisiens semblent particulièrement bien positionnés pour adresser ces opportunités de marché : qualité des écoles d’ingénieurs, disponibilité (non exploitée) du big data chez les grands acteurs économiques, grandes opportunités chez les clients d’obtenir des gains de productivité rapide et importants grâce au Big Data, à l’automatisation (projet blockchain en cours) et à l’intelligence artificielle.

« Frédéric Rombaut »